L’hydroponie est un mode de culture qui consiste à cultiver des plantes sur un substrat neutre et inerte. Cette méthode de culture hors-sol est souvent adoptée dans des environnements fermés ou qui n‘ont pas assez de place donc permet d’optimiser les espaces notamment dans les zones urbaines. Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour adopter le système de culture hydroponique.

Quel est le principe de l’hydroponie ?

La culture hydroponique consiste à réaliser la culture de plantes, où la pleine terre est remplacée par un substrat irrigué avec les nutriments nécessaires au bon développement de la plante. Les cultivateurs utilisent des pots spécialement conçus à cet effet et qui laissent apparaître la solution nutritive et celle-ci circule au moyen d’une pompe à eau. Cette technique de culture est utilisée dans les serres, à grande échelle, mais peut également se faire dans un petit potager ou en culture indoor (culture d’intérieur).

avantages de l’hydroponie

Les avantages de l’hydroponie

Comme toutes les cultures hors-sol telles l’aquaponie ou l’aéroponie, l’hydroponie présente deux intérêts majeurs : celui de pouvoir faire pousser des plantes sur une autre base que le sol et celui de gagner en terme de rendement. Les plantes cultivées en culture hydroponique sont plus productifs que celles cultivées en terre car elles absorbent plus facilement les éléments nutritifs. Les cultures sont aussi très protégées donc pas d’invasions d’insectes et de parasites. Par ailleurs, elle participe à améliorer l’empreinte écologique car certains systèmes sont capables de recycler l’air. Ils peuvent récupérer l’oxygène rejeté par les plantes pour les renvoyer vers l’extérieur (ici le claustra). La qualité de l’air se retrouve alors améliorée et c’est aussi une méthode nintéressante en termes de gestion de l’eau dans les cultures. Néanmoins, cette technique nécessite de grandes investigations si vous souhaitez atteindre une grande productivité.

Comment faire de l’hydroponie ?

Dans un système hydroponique classique, les cultures sont posées sous serre, sur des tables horizontales ou en culture verticale ou dans des pots et déposés sur le sol. Les éléments essentiels à la bonne croissance des végétaux sont dispersés à travers les plantes par un système d’irrigation et de drainage automatique. Pour le bon fonctionnement du système hydroponique, il faut bien prendre en compte de deux indices majeurs : l’électro-conductivité et le potentiel d’hydrogène de vos plantes. Ensuite, il ne reste plus qu’à apporter les nutriments et une fertilisation adaptée à la plantation.

Construction d’un système hydroponique et matériels nécessaires

Le système hydroponique que vous souhaitez construire dépend de la destination des produits que vous souhaitez planter. Si vous êtes simplement passionné de jardinage alors vous pouvez créer un système hydroponique simple chez vous avec :

  • Un godet ou panier hydroponique ;
  • Des billes d’argiles ;
  • Solution hydroponique nutritive.

 

Dans un système hydroponique plus complexe et pour une culture à grande échelle, il est nécessaire d’avoir les bons matériels :

  • Construction des gouttières de cultures ;
  • Conception d’un système d’irrigation : le système de récupération d’eau peut fonctionner en circuit ouvert ou en circuit fermé;
  • Un filtre et un bio-filtre : le biofiltre sert à pomper l’eau et fait également office de réservoir. L’eau est rejetée vers l’extrémité de la gouttière, passe par le filtre et retourne dans le réservoir ;
  • Un système de commande.

Comment choisir son substrat ?

Avant de choisir son substrat, il faut d’abord sélectionner la plante que vous souhaitez planter. Un bon jardinier/jardinière sait qu’il est important de connaître les besoins des racines des plantes afin d’apporter la nutrition adéquate pour sa survie et sa croissance. Il faut également prendre en compte la capacité de rétention d’eau du substrat. Il vous faut considérer certaines conditions soient le pH, la fertilité, l’aération, et l’humidité. En fonction du système racinaire, vous pouvez choisir les systèmes à base d’eau comme des billes d’argile, laine de roche, fibre de coco, pouzzolane, mousse, perlite, terreau ou substrat organique, etc. puis jouer sur les fréquences d’arrosage.

Quelles plantes pour l’hydroponie ?

Le système de culture hydroponique concerne surtout les fruits et les légumes mais peut aussi être adapté pour cultiver les plantes aromatiques (cerfeuil, basilic, ciboulette, etc.). Tous les légumes sont concernés, les légumes-feuilles (laitues, épinards, etc.), les légumes-fleurs (choux fleurs, artichaut, etc.) et les légumes racines tels la carotte ou la pomme de terre. Dans la catégorie fruits, on rencontre souvent la tomate (qui est un légume fruit), les fraises, etc. On trouve aussi des fleurs en culture hydroponique.

Comment nourrir les plantes en hydroponie ?

Il est important de bien préparer sa solution nutritive. La solution nutritive doit obligatoirement contenir de l’eau mélangée avec un engrais liquide avec une bonne concentration en éléments fertilisants soient azote, phosphore, potassium ainsi que des sels minéraux et des oligo-éléments comme le calcium indispensables à son développement. La solution nutritive ou engrais remplace la terre en apportant tous les éléments dont la plante a besoin.

pratique de l’hydroponie