Le jonc de mer est un revêtement de sol naturel, pas cher et facile d’entretien, adapté pour sublimer les pièces de la maison. Une moquette ou un tapis en jonc de mer est un élément décoratif à part entière, qui permet de donner du cacher à nos intérieurs. D’où peuvent bien provenir les joncs de mer ? Où les poser ? Comment les entretenir et les nettoyer pour un maintien de leur longévité ? Voici un article à ce propos.

D’où vient le jonc de mer ?

Le jonc de mer est une plante aquatique qui pousse dans les différents champs inondables en Chine (voir le claustra). Ces champs se remplissent d’eau de mer pendant la culture. Les plantes sont ensuite récoltées dans les cultures, puis séchées. Une fois le séchage bien effectué, la plante est filée et tissée.

Il s’agit d’un ensemble de fibres végétales avec un aspect naturel. Imperméable, il n’est pas possible de teindre les joncs. Ils se déclinent alors en coloris naturels, avec une nuance de beige en fonction de la maturité de la plante à la récolte.

Le tissage offre une allure artisanale à la plante, avec des motifs classiques comme un damier. En tapis décoratif ou en finitions de sol naturel, les joncs de mer ont tout pour apporter une ambiance rustique à sa décoration intérieure (voir aussi la deco paques).

fabrication jonc de mer

Où poser le jonc de mer ?

De par son imperméabilité, le jonc de mer est adapté à toutes les pièces de la maison, incluant les pièces humides : salle de séjour, chambre à coucher, cuisine, etc.

Bien que le revêtement convienne à n’importe quelle pièce de la maison, il est recommandé de ne pas le poser dans les pièces trop exposées au soleil. L’exposition à la longue à la lumière aura tendance à noircir la matière ou à la ternir au fil du temps.

La pose dans les escaliers est aussi à éviter, pouvant avoir un effet glissant (voir l’ascenseur de maison etna france). Etant des plantes maritimes, il est important d’humidifier les joncs de temps en temps pour les garder en bon état.

Les joncs de mer sont de plus en plus prisés pour ses nombreux avantages :

  • Une bonne résistance à l’usure, même dans les pièces très fréquentées ;
  • Une facilité de pose, sans avoir besoin de compétences accrues ;
  • Une simplicité d’entretien ;
  • Une solution écologique.

Comment entretenir le jonc de mer ?

Le jonc de mer est très facile à entretenir. Avec son pouvoir imperméable, il résiste aux tâches. Pour l’entretenir, il convient d’utiliser une serpillère mouillée avec de l’eau, pour apporter un peu de propreté.

La couleur naturelle sera ainsi bien conservée, avec une bonne élasticité et une brillance exceptionnelle.

Pour faire un lavage intense, une astuce de grand-mère est extrêmement efficace : utiliser la serpillère, de l’eau, ½ litre d’ammoniaque et un peu de liquide vaisselle. Une fois la serpillère passée, vous pourrez procéder au rinçage à l’eau claire et au séchage de vos revêtements.

Comment nettoyer le jonc de mer ?

Bien que la plante aquatique soit fortement résistante aux tâches, les taches les plus tenaces peuvent tout de même s’incruster. Voici quelques astuces pour nettoyer intensément.

Les taches de boissons

Pour nettoyer les taches de boissons, utiliser un chiffon trempé dans du shampoing, de l’eau et quelques gouttes de vinaigre. Frotter la zone ou la partie entachée avec le chiffon imbibé.

Les taches de cire

Concernant les taches de cires, prenez du papier absorbant. Mettre le papier sur la tâche, puis placer un fer à repasser chaud par-dessus.

Les taches de cire vont se fondre directement sur le papier absorbant. Pour les taches restantes, imbibez un chiffon avec de l’alcool ménager et passez-le par-dessus la partie concernée.

Les taches d’huile

Pour les taches d’huiles, utilisez tout simplement un bout de chiffon imbibé d’ammoniaque. Votre jonc de mer sera comme neuf !

jonc de mer maison

Où trouver du jonc de mer

Les joncs de mer ne sont pas difficiles à trouver. Pour en acheter au meilleur prix, rendez-vous dans les magasins de bricolage physiques ou en ligne.

Le prix moyen sur le marché est à 8 Euros par mètre carré. Toutefois, ce prix va varier selon le modèle choisi, le fabricant. Les modèles hauts de gamme peuvent par exemple, être proposés à 20 Euros le mètre carré.

Le jonc de mer est souvent confondu avec le sisal. Ce dernier est une matière naturelle avec un aspect presque identique. Les différences entre les deux concernent l’entretien et la durabilité.

Pour durer, le jonc a besoin d’un peu d’humidité de temps en temps. Le sisal quant à lui est une matière plus fragile, avec moins de durabilité dans le temps.