Dans tout logement, l’isolation des combles est une étape essentielle. Elle contribue au confort des occupants et permet de réaliser des économies d’énergie. Pour effectuer ces travaux, plusieurs isolants sont proposés sur le marché. Chacun d’eux présente des performances et des caractéristiques particulières. Quels sont les isolants à privilégier pour l’isolation des combles ? Découvrez la réponse dans cet article.

 

La laine de verre

 

La laine de verre est sans doute l’isolant le plus populaire sur le marché. Elle doit son succès à ses multiples atouts. Elle possède d’excellentes performances thermiques. Sa conductivité thermique varie de 0,032 à 0,046 W/(m.k) en fonction de son épaisseur. Il faut savoir que plus cette conductivité est faible, plus le matériau est isolant. De même, la laine de verre est incombustible et ignifugée. En clair, elle est résistante au feu et ne dégage pas de fumées toxiques en cas d’incendie. En outre, cet isolant se démarque par son bon rapport qualité/prix. Prévoyez environ 3 à 17 euros le m² en fonction de la forme choisie (rouleaux souples, plaques ou encore en flocons). Cependant, sachez que pour profiter de ces avantages, la pose de la laine de verre doit être faite dans les règles de l’art. Pour cela, il est conseillé de faire appel à des professionnels, comme SIRAM.

 

La fibre de bois

 

La fibre de bois est également très en vogue. Ce matériau possède une bonne capacité d’isolation thermique et acoustique. Il convient aussi bien pour l’isolation intérieure qu’extérieure. La fibre de bois est réputée pour son caractère naturel et écologique. En effet, elle est fabriquée à base de ressources naturelles végétales et est 100% recyclable. De même, cet isolant est traité contre les insectes, les rongeurs, les moisissures et les champignons. Ainsi, il présente une excellente durabilité dans le temps. En outre, la fibre de bois ne contient pas de substance nocive volatile et ne libère pas de polluants dans l’air. En conséquence, elle garantit une meilleure qualité de l’air en intérieur. Toutefois, pour un rendu plus efficace, il est conseillé de la mélanger à d’autres isolants.

 

Le liège

 

Le liège est un isolant issu de l’écorche du chêne-liège. Disponible sous forme de granulés et de panneaux rigides, il est souvent employé pour l’isolation des combles perdus non habitables. Cet isolant présente de bonnes performances thermiques. Sa conductivité tourne autour de 0,032 à 0,045 W/m.K. Aussi, il constitue une excellente barrière contre les bruits d’impact et les bruits aériens. De plus, le liège est très résistant. Ce matériau est insensible aux rongeurs, aux insectes et aux champignons. Il affiche également une durée de vie très élevée pouvant dépasser les 50 ans. Par ailleurs, cet isolant est insensible à l’eau, ce qui le rend idéal pour les zones humides.

D’autre part, pour isoler vos combles, vous pouvez opter pour la laine de mouton, le textile recyclé, le polyuréthane, la ouate cellulose, le chanvre.