Le rouge-gorge est un des petits oiseaux insectivores, appartenant à la famille des passereaux. Sédentaire, il est un peu rondelet si l’on compare à certaines espèces d’oiseaux du jardin. Appréciant les haies arborées, les forêts et les jardins, lui construire un nid permet de perdurer sa population ! Mais quelles sont les étapes pour créer des nichoirs et mangeoires ?

Où placer un nichoir pour Rouge-gorge ? 

Il faut préciser que les couples de rouge-gorge se forment au commencement de l’année. Il faut donc prévoir un nichoir potentiellement occupé en mars/avril. L’oiseau favorise surtout les entrées larges et ouvertes. Ensuite, vous déciderez de l’implantation en fonction des critères suivants : 

  • Privilégiez un endroit calme à hauteur comprise entre 1.50 et 3 mètres ;
  • Choisissez une zone à l’abri des vents dominants afin de simplifier son envol ;
  • Choisir un nichoir contre un arbre ou un mur ;
  • L’entrée doit être orientée au sud ou sud-est.

Une astuce en plus qui peut vous aider est de choisir des nichoirs en cèdre rouge ou en mélèze qui vont se fondre dans le décor de la nature et qui sont imputrescibles. 

Sélectionnez un bois n’ayant subi aucun traitement pour offrir un cadre de vie plus sain. 

Comment fidéliser le rouge-gorge dans le jardin ?

Le rouge-gorge est un oiseau très fidèle à son territoire, surtout quand les conditions climatiques sont particulièrement rudes. Si l’agencement lui convient, alors il reviendra tous les ans. Mais afin de favoriser son retour, vous devez prendre quelques dispositions ;

  • Penser à l’inclinaison du nichoir rouge gorge (de sorte qu’il penche vers son abri pour réduire l’infiltration et les conséquences résultants des intempéries) ;
  • Nettoyer le nichoir au moins une fois par an afin d’éviter les risques de champignons ou de parasites. Afin de ne pas déranger la nidification, le nettoyage doit se faire entre septembre et octobre ;
  • Le rouge-gorge ne partage certainement pas son abri. Pour accueillir d’autres espèces, veillez à espacer les nichoirs de 4 mètres au moins. 

Quelle ouverture pour un nichoir ? 

Pour les oiseaux des jardins on retrouve différents types de nichoirs :

Les nichoirs « boîte aux lettres »

Il s’agit d’un nichoir particulièrement adaptée pour la mésange (mésange bleue, mésange charbonnière), la nonnette, le moineau ou les sittelles. 

Les nichoirs à balcon

Ce nichoir à oiseaux offre une excellente protection contre les intempéries et les prédateurs. Installé dans les vieux arbres, il est parfait pour les petits oiseaux comme les mésanges ou les moineaux.

Les nichoirs semi ouverts

Fabriquer un nichoir semi ouvert est idéal pour attirer les rouges-gorges, les troglodytes mignons ou encore la bergeronnette. Pour le rouge-gorge familier, placez le nichoir dans les buissons, à moins de deux mètres au-dessus du sol. Pour les autres espèces d’oiseaux comme le Gobemouche gris, construire un nichoir dans les arbres, à deux à 4 mètres du sol. 

Les nichoirs à oiseaux type « pot »

Ce sont des nichoirs à oiseaux en pot de terre cuite, avec un diamètre de 15 cm environ. C’est une excellente option pour les mésanges. 

Comment attirer les oiseaux dans un nichoir ?

Afin d’attirer le rouge gorge lors de la nidification, il est recommandé que votre jardin puisse répondre aux besoins de l’espèce. Ainsi, vous devez :

  • Vous assurer que le nichoir protège l’oiseau contre les rapaces et les prédateurs : Chauve-souris, faucon, chat…
  • Planter des arbres, des plantes grimpantes à baies et à fruits (houx, sorbier, sureau, lierre…) ainsi que des arbustes ;
  • Installer un point d’eau durant toutes les saisons ainsi qu’une mangeoire ;
  • Placer des boules de graisse durant l’hiver ;
  • Eviter l’usage de désherbant, de pesticides, ou encore d’insecticides.

Comme le rouge-gorge est insectivore, surtout au printemps et en été, la présence d’insectes est une nécessité. Un jardin bien entretenu n’attirera pas beaucoup d’insectes. Il est donc conseillé de laisser les fleurs monter en graines, les plantes se ressemer naturellement et de préserver des zones d’herbes non-tendues. 

En addition à cela, que ce soit pour les rouges-gorges, les hirondelles ou les passereaux, il faut prévoir dans les nids : Un abreuvoir, une mangeoire, une fibre en coton ou en noix de coco. 

Offrir un environnement accueillant

Le rouge-gorge n’est pas très exigeant du moment que l’espace regorge de petits arbustes et de haies. Rambarde de balcon, clôture ou piquet, tout lui plait. Par contre, vous devez prévoir des plantations, des arbres fruitiers et des végétaux dans lesquels il va puiser sa nourriture. 

Si vous installez un nichoir dans votre jardin, choisissez un site sécurisé avec une nourriture abondante.