Vous souhaitez construire la maison de vos rêves ? Confiez le projet à une entreprise de construction. Sachez que de nombreuses sociétés offrent ce genre de prestation. Comment faire son choix ? Voici nos conseils !

 

Définissez votre projet

 

Avant tout chose, vous devez bien définir votre projet. Si vous prévoyez de faire de petits travaux, il vaut mieux faire appel à un artisan. Toutefois, pour un projet de moyenne ou de grande envergure, contactez une entreprise de construction comme Demeures Caladoises.

 

Comparez les offres

 

Il est conseillé de demander plusieurs devis, cela vous permettra de trouver l’entreprise de construction qui offre le meilleur tarif. À part le prix, vérifiez également les autres éléments mentionnés dans le document comme les délais et les modalités de paiement, etc.

 

Effectuez certaines vérifications

 

Vous devez aussi prendre en compte les éléments suivants :

 

Les références et l’ancienneté de l’entreprise de construction

Évitez de confier votre projet à une entreprise de construction qui n’a pas d’expérience dans le domaine. C’est pour cette raison qu’il faut examiner les références et l’ancienneté de cette dernière. La société doit être en mesure de vous présenter ses anciennes réalisations.

 

Le statut juridique et sa situation financière

Choisissez une entreprise de construction qui existe légalement. Pour le savoir, vérifiez son numéro SIRET / SIREN. Vous pouvez le voir sur son site Internet. Vous avez également le droit de demander le KBIS de la société. S’il s’agit d’un artisan indépendant, ce dernier doit être immatriculé à la chambre des métiers.

 

La RCP et la garantie décennale

La RCP ou l’assurance responsabilité civile professionnelle est utile pour vous couvrir en cas de dommages durant la durée des travaux. Assurez-vous par ailleurs que l’entreprise dispose d’une garantie décennale. Cette dernière offre une couverture contre les dégâts, 10 ans après la fin du chantier. Dans ce contexte, les éléments pris en charge sont :

  • les ouvrages avec fondations comme la piscine encastrée, la terrasse, la véranda ;
  • les ouvrages de viabilité comme l’assainissement et les réseaux ;
  • les équipements comme les canalisations, le chauffage central, les installations électriques, les plancher, etc.