Certains travaux de bricolage à la maison peuvent se passer de l’aide d’un professionnel. Mais concernant les fixations, qui sont une partie essentielle pour la menuiserie ou les travaux de plâtre. L’un des outils principaux  requis durant ces réalisations est la cheville. Il en existe plusieurs sortes mais celle qui nous intéresse présentement est la cheville Molly. Cette dernière est une cheville spécialement conçue pour supporter des poids lourds à fixer dans le plâtre.

Présentation de la cheville Molly

Il s’agit de la cheville mécanique à expansion par déformation. Elle bénéficie d’un système d’ancrage avec une résistance optimale sur des murs en plâtre. Un de ses  grands avantages est qu’elle est traitée contre la corrosion,  donc elle est très durable. Elle se compose de :

  • Une tête large pour empêcher la détérioration de la paroi
  • Des picots anti-rotation pour que la cheville s’ancre dans le mur et ne tourne pas
  • Des branches cintrées pour faciliter le pliage  et assurer l’appui de la cheville
  • Des raidisseurs longitudinaux pour éviter que la cheville ne s’affaisse
  • Un écrou cylindrique.

Quel poids peut supporter une cheville Molly ?

La cheville Molly peut supporter une charge de 20 à 50 kg. Mais le diamètre de la cheville de fixation peut également nous renseigner sur le poids supporté :

  • Un modèle de 3 à 5 mm peut supporter une charge inférieure à 20 kg
  • Un modèle de 6 à 8 mm, un poids de 20 à 50 kg
  • Un modèle de 10 mm, un poids de 50 kg et plus.

Cheville - 8X33 MM + Vis

Quand mettre des chevilles Molly ?

Elles sont spécialement adaptées pour les matériaux creux :

  • La brique creuse, qui a de minces parois
  • Le parpaing creux
  • Le hourdis
  • La plaque de plâtre (Placoplatre)
  • La plaque de plâtre avec isolant
  • La plaque de plâtre alvéolée.

Quelle est la meilleure cheville pour le placo ?

La cheville Molly est l’idéal pour le placo. Elle existe sous trois formes différentes  :

  • La cheville à expansion autoforeuse  qui se visse dans le support via l’écrou
  • La cheville Molly autoperceuse qui nécessite un marteau pour être vissée ainsi qu’une pince à expansion
  • La cheville à expansion classique, qui nécessite un trou préalablement percé dans le mur et est sertie avec une pince à expansion.

 

Quelle longueur de cheville pour BA13 ?

Présentation du BA13

Il s’agit d’une plaque de Placoplatre BA13, qui est le modèle le plus courant des plaques de platre. Il est épais de 12,5 mm, avec une largeur de 600 à 1200mm et une longueur de 2000 à 3600 mm. Son appellation lui vient de ses bords longitudinaux amincis pour faciliter sa fixation et le traitement des joints. Elle s’utilise pour tout aménagement intérieur. Certains fournisseurs en fabriquent en y incluant une plaque d’isolant, pour que le client n’ait plus besoin de procéder à des travaux d’isolation plus tard.

La longueur de cheville pour une BA13

Il faut se fournir en cheville adaptée aux 13mm de matière du support. Chaque donnée est importante. Effectivement, la diamètre de la cheville doit se choisir en fonction du poids de l’objet à supporter. Plus ce poids est lourd, plus le diamètre doit être large. Il en va pareillement pour la longueur de la cheville.  Il ne faut pas utiliser de cheville trop courte pour supporter un poids lourd.

Quel poids peut supporter une plaque BA13 ?

Certaines plaques BA13 sont pourvues d’une résistance mécanique supérieure. Elles peuvent donc supporter des charges allant jusqu’à 40 kg. S’il s’agit d’un faux plafond en placo, on peut avoir recours à des tasseaux de bois ou des rails métalliques pour qu’il puisse supporter un poids de 15 kg. Concernant l’isolant, la plaque BA13 peut en supporter 6kg/m² au maximum. Enfin, sur un mur en placo, il faut connaitre le poids de l’objet à supporter et choisir les chevilles Molly correspondantes à ce poids pour assurer le port. Par exemple, pour fixer un écran de télévision de moins de 20kg, il faut utiliser des chevilles de 6mm.

Poser une cheville Molly dans le Placoplatre

Repérer le point d’ancrage

  1. Une fois l’emplacement de la cheville repéré, il faut percer un trou dans le mur avec le foret adapté
  2. Visser la cheville soit avec la clé adaptée, soit en la frappant avec un marteau

Mettre en place la cheville

Il faut enfoncer la cheville dans le trou et dévisser la vis métallique en la laissant dépasser de quelques millimètres. Serrez la tête de la vis avec la pince afin de déformer les branches métalliques et d’ancrer le corps de la cheville dans le mur. Retirez ensuite la vis, fixez l’objet et remettre la vis dans la cheville en serrant fermement.

Comment utiliser une cheville Molly ?

Ce dont vous aurez besoin :

  • Une perceuse et une mèche
  • Marteau ou maillet
  • Tournevis

Une cheville Molly est conçu pour maintenir des objets lourds sur des murs creux. Ils se composent généralement d’une extrémité pointue, utilisée pour faciliter l’insertion de la cheville ou de la vis elle-même et de l’ancrage. L’ancrage est un manchon qui s’adapte autour de la cheville et qui est fileté, de sorte qu’il se dilate lorsque la cheville est serrée. Presque tous les chevilles Molly utilisées dans les applications résidentielles sont conçus pour les cloisons sèches, mais des chevilles Molly ont également été conçus pour d’autres matériaux, comme la tôle.

Étape 1

Percez un trou pilote à l’endroit où vous avez l’intention d’insérer la cheville Molly. La plupart des chevilles Molly ont une extrémité pointue qui vous permet de les enfoncer sans trou pilote, mais vous pouvez minimiser les risques de dommages accidentels en en perçant un. Le trou doit être plus petit que la largeur de la douille de la cheville.

Étape 2

Placez l’extrémité de la cheville Molly dans le trou et enfoncez-le à l’aide d’un marteau. Si le trou a été percé à la bonne taille, il suffit de taper légèrement dessus, mais s’il est trop petit, vous devrez appliquer plus de force. Enfoncez la cheville jusqu’à ce que le collier du manchon soit au même niveau que le mur.

Images vectorielles gratuites de Cheville

Étape 3

Serrez la cheville Molly à la main à l’aide d’un tournevis. N’utilisez pas de perceuse avec un embout de tournevis ou d’autres appareils à couple élevé, car ils risquent de trop serrer la cheville Molly. Serrez jusqu’à ce que l’ancrage soit bien ajusté et que le boulon résiste au serrage manuel.

Étape 4

Desserrez la cheville juste assez pour accueillir l’article que vous allez y suspendre. En général, il ne faut pas faire plus d’un ou deux tours complets.

Étape 5

Accrochez l’objet sur la cheville Molly. De nombreux cadres et miroirs sont munis d’un fil ou d’un crochet que vous pouvez attacher.

Conseil : Les poteaux d’ancrage sont classés en fonction de leur poids. Assurez-vous de choisir la bonne cheville Molly pour votre application. Si vous utilisez régulièrement un grand nombre de cheville, envisagez de vous procurer un tournevis. Cet outil vous permet d’enfoncer et de régler une cheville Molly sans changer d’outil.