Que vous ayez déjà une habitation ou que vous soyez à la recherche d’un futur logement, la question de la rénovation est un sujet à aborder tôt ou tard. Quelle que soit votre situation, il y a différents points à survoler pour mener à bien une estimation de travaux de rénovation. Dans le cadre d’un achat, il y a des critères à évaluer pour réaliser une bonne affaire et respecter son budget. 

 

Évaluations d’une estimation de travaux de rénovation

 

Pour faire une bonne estimation de travaux de rénovation, il faut commencer en tenant compte de différents facteurs tels que : 

  • la complexité du chantier à entreprendre ;
  • la surface à rénover ;
  • l’emplacement de la zone à rénover (comble, toiture, rez-de-chaussée…) ;
  • le choix du professionnel à contacter ;
  • le choix de la gamme de rénovation à réaliser , etc.

Les différents types de travaux de rénovation 

 

Afin de vous donner une idée plus ou moins précise du budget à attribuer à une estimation de travaux de rénovation, il y a des pistes essentielles pour l’estimation de ce dernier. 

 

Les travaux de rafraîchissement

Ce sont de légers travaux consistant entre autres à remplacer un équipement sanitaire ou à rafraîchir les murs. Le remplacement du revêtement des sols peut également être considéré comme des travaux de rafraîchissement. 

 

Les travaux de rénovation partielle

Cela consiste à rénover une partie d’une pièce au sein d’une habitation. Entre autres, il peut s’agir de la rénovation de la cuisine, la plomberie, l’électricité ou la salle de bain. C’est-à-dire que les travaux sont peu conséquents et ne concernent pas le logement tout entier.

 

La rénovation lourde ou complète

Il s’agit d’un projet visant à rénover l’intégralité d’un logement et chaque pièce qui le compose. C’est la procédure la plus onéreuse, car le budget nécessaire peut varier entre 800 à 2 000 euros le mètre carré. L’état de l’habitation avant les travaux influence considérablement votre estimation de travaux de rénovation

 

Les biens à privilégier pour une rénovation

 

Les typologies de biens mis en vente sur le marché sont nombreuses. Certains logements sont totalement méconnaissables après une transformation et ont un potentiel énorme avant et après les travaux de rénovation. 

 

Les biens situés au dernier étage

Un bien situé au dernier étage peut comporter des combles ou des chambres de services aménageables. C’est notamment le cas pour les biens situés dans les régions parisiennes. 

 

Les immeubles construits entre 1950 et 1980

Dans les immeubles anciens, les parois extérieures sont souvent des murs porteurs. Cela vous offre une grande liberté par rapport à la destruction des cloisons intérieures pour un aménagement à votre guise. 

 

Un ancien bâtiment professionnel à rénover avec heméa

Ce type de bien possède une grande surface au sol et une belle hauteur sous plafond. En faisant appel à un professionnel à l’instar de heméa, ce dernier peut vous aider à réaliser votre projet de rénovation de A à Z ainsi que pour votre estimation de travaux de rénovation. Un vieux bâtiment peut être séparé en plusieurs pièces. Toutefois, la liste des travaux est susceptible d’être plus ou moins longue. En contrepartie, vous aurez une habitation complètement à votre image pour un confort optimal. 

 

Un bien surélevé 

La réalisation d’une extension à la verticale est un point intéressant dans le cadre de l’estimation d’une rénovation. Cette possibilité est particulièrement intéressante dans une zone où il n’y a plus un terrain de libre. En plus de cela, c’est un projet faisable par rapport à une réglementation urbaine. 

 

Les travaux à éviter pour limiter son budget

 

Tous les composants d’une habitation à rénover influencent la lourdeur de votre budget de rénovation. Ainsi, dans le cadre d’un projet d’achat, il y a des travaux pour lesquels il vaut mieux laisser passer un bien. C’est notamment le cas pour : 

  • les rénovations impliquant de gros œuvres, car cela est très coûteux ;
  • les travaux nécessitant le remplacement de la toiture ;
  • les biens trop vétustes ou délabrés, car il se peut que même le mur soit à refaire pour que le logement, soit fiable ;
  • les biens construits avec des matériaux toxiques pour la santé, notamment ceux contenant des traces d’amiantes au niveau de l’isolation.