Do it yourself: Le DIY ou la tendance du «faire soi-même»

Décoration

 

Grande mode de la précédente décennie, le DIY semble retrouver une place particulière dans le quotidien de certains individus. En cuisine, en jardinage, en décoration et même en matière d’habillement, la tendance du DIY séduit de plus en plus de monde. Constituant lui-même un vaste marché, il permet aux intéressés de développer leur créativité et de valoriser le travail manuel. 

Do it Yourself : comprendre le principe

 

Le DIY est un concept lancé aux États-Unis. Acronyme pour Do It Yourself, cette injonction peut naturellement se traduire par « Fais-le toi-même ». Cette tendance incite les individus à arrêter d’acheter des produits tout faits pour les remplacer par des produits « faits maison » ou réaliser soi-même. Le DIY englobe de nombreux domaines de la vie quotidienne et se résume par la création ou la réparation de certains objets, vêtements, plats et bien plus encore.

 

L’engouement autour du DIY

 

Un concept qui attire un grand monde

Très popularisé en 2013, le DIY reconnait une ascension particulière ces dernières années. Le confinement qui a imposé aux individus de rester chez soi a notamment été à l’origine de cette montée en côte. Selon un sondage effectué par Easycash, 37 % des individus décident désormais d’acheter uniquement des produits dits « matière première ». Cette hausse peut également s’expliquer par le besoin de certaines personnes de travailler avec les mains.

 

Le DIY et ses avantages

Si le DIY attire autant de personnes, c’est avant tout pour les avantages qu’il procure. Se mettre au DIY n’est pas compliqué, il existe de nombreux sites comme https://www.diy.fr/ ainsi que de nombreux tutoriels mis en ligne qui permettent de vous guider sur les étapes de chaque création. Le Do It Yourself permet à toute personne de tout âge de nourrir son imagination et sa créativité en entreprenant des activités manuelles simples, à haut potentiel décoratif ou gustatif. Faire le choix de se mettre au DIY c’est faire le choix de prendre le temps de bien faire les choses, d’accorder une valeur sentimentale aux créations et de profiter des moments de partage.

 

La préoccupation écologique

Le DIY est non seulement un geste économique, mais également un geste écologique. En évitant d’acheter des produits déjà faits, le DIY permet la création et le recyclage d’objets plus naturels, plus sains et moins coûteux. Les intéressés reviennent alors aux matières premières, ce qui allonge la durée de vie des objets et met fin au cercle vicieux de la surconsommation.

 

Les grandes tendances du DIY

 

Le DIY se retrouve dans une multitude de domaines comme la beauté, les soins, les décorations et autres. Bien que le DIY soit principalement connu pour intéresser les particuliers, il n’en demeure pas moins pour les grandes marques. En effet, avec le temps, de nombreuses marques se sont également intéressées aux DIY en proposant directement à leur clientèle des kits. On peut noter deux grandes tendances du DIY sur tous les marchés confondus :

  • l’upcycling qui se traduit par « le recyclage par le haut ». Ce concept consiste à la récupération d’objets pour les transformer et leur donner une nouvelle vie ;
  • le Do It Green qui se traduit par « fais-le de manière écologique ». Se basant sur le principe même du DIY, le mouvement « Do It Green » permet principalement de s’assurer de la provenance des produits et de leur non-toxicité.