Directives étape par étape pour savoir comment planter un arbre

1. les racines de la plupart des arbres poussent dans les 30 cm supérieurs du sol dans un rayon autour du tronc de l’arbre. Creusez donc un trou dont les côtés sont inclinés et qui a au moins deux fois le diamètre de la motte de racines. Dans des conditions idéales, planter les arbres avec le sommet des racines au même niveau que le sol donne le plus grand avantage pour la croissance. Cependant, lorsque le sol reste humide ou que la terre est lourde, vous pouvez surélever la motte de quelques cm au-dessus du sol pour encourager la croissance des racines latérales ;

2. placez l’arbre avec la motte de racines contre le fond du trou. Remplissez ensuite le trou avec la terre indigène que vous avez enlevée, sauf s’il s’agit d’argile ou d’une autre terre de remplissage indésirable. Dans ce cas, mélangez-la avec une partie de loam sableux ou utilisez autant de terre végétale riche que possible. Tassez doucement la terre nouvellement remplie, puis arrosez suffisamment pour remplir tous les espaces d’air dans l’ensemble du trou et pour donner à l’arbre sa première bonne boisson. N’appuyez pas trop fermement sur le sol, car vous ne voulez pas que les racines soient gênées dans leur croissance.

3. ratissez ensuite une crête d’environ 5-10 cm de hauteur sur toute la périphérie du trou maintenant recouvert. Cela constituera une barrière pour retenir l’eau sur les racines jusqu’à ce qu’elle s’enfonce ;

4- l’arrosage initial a éliminé les poches d’air autour des racines tendres de l’arbre. Tassez fermement la terre autour de ces fines racines pour leur apporter la nourriture du sol. Un polymère absorbant l’eau, disponible dans les pépinières, recueille et retient l’eau à côté des racines lorsqu’elle est abondante, puis les hydrate lorsque les conditions sont sèches. On peut tremper les arbres à racines nues dans cette substance ou l’ajouter à la terre de fond lors de la plantation d’arbres en boule ou en pot. Que vous utilisiez le polymère ou non, arrosez profondément votre nouvel arbre une fois par semaine pendant les conditions chaudes et sèches.

 

Ne faites pas ces erreurs lorsque vous plantez des arbres

L’une des choses les plus souvent négligées lors de la plantation de votre arbre est la taille du trou dans lequel vous placerez les racines de l’arbre. La plupart des gens se contentent de creuser un trou de la largeur de la motte ou du pot actuel, de jeter l’arbre et de dire que c’est bon. En réalité, il est généralement recommandé que votre trou soit au moins 2 fois plus large que le diamètre du pot. Une autre erreur souvent commise consiste à creuser un ensemble plus profond que le pot actuel de l’arbre, ce qui fait qu’une partie du tronc de l’arbre est recouverte de terre lorsque l’ensemble est à nouveau recouvert. C’est généralement l’inverse qui doit se produire, la plupart des professionnels, en fonction du sol, recommanderont même que le trou soit un peu moins profond que le pot ou la motte actuelle, puis de  » monter  » la terre autour de la base pour couvrir les racines. Le placement de l’arbre est quelque chose qui semble simple, mais qui n’est souvent pas assez pris en compte lors de la plantation d’un arbre. Lorsque vous décidez de l’emplacement de votre nouvel arbre, assurez-vous de prévoir l’arbre adulte et non le petit arbre maigre que vous êtes en train de planter. Cet arbre va devenir beaucoup plus grand un jour. Le paillis est un excellent moyen de retenir l’humidité autour de votre arbre, mais faites juste attention à ne pas placer de paillis juste à côté du tronc de l’arbre, car cela peut entraîner la propagation de parasites sur l’arbre. Ce ne sont que quelques-unes des choses à prendre en compte lors de la plantation d’un arbre, mais ce sont souvent les éléments les plus négligés.